Nouvelles de l’IHDEN

de la part du directeur de l’IHEDN

J’ai d’abord une pensée pour chacun d’entre vous et vos proches. Dans ces moments difficiles pour nos concitoyens et notre pays, je souhaitais m’adresser à vous.
J’ai imaginé que vous seriez heureux d’avoir des nouvelles de l’Institut, de la poursuite de ses activités, de la préparation de son avenir et de notre participation à l’effort de la nation pour lutter contre le Coronavirus. En ce temps d’isolement, je pense aussi important de rester en lien avec chacun d’entre vous, les responsables de l’Union, les président(e)s des associations régionales.
Poursuite des activités : continuer en nous adaptant
Dans la première semaine de la période de confinement, l’Institut a réussi à basculer en mode télétravail, grâce notamment à la réalisation du plan de mobilité voté l’an dernier par le conseil d’administration. L’équipe a fait un remarquable effort d’adaptation et de réactivité, notamment le bureau système d’information et de communication.
Notre premier souci a été d’adapter la poursuite des sessions : conférences devenues téléconférences (mises en ligne ultérieurement) et accompagnement des travaux de comité. Compte tenu du contexte, le report des missions Monde est, comme vous l’imaginez, plus délicat.
Préparation de l’avenir : achever la conception de la nouvelle offre pour juin 2020
Parallèlement, l’Institut est profondément et résolument engagé dans les travaux de conception de la nouvelle offre, la déclinaison des décisions prises par le directeur de cabinet du Premier Ministre le 31 janvier et par le conseil d’administration du 12 mars 2020. Nous pouvons collectivement nous réjouir de la priorité donnée par le Premier Ministre aux sessions régionales. Notre ambition est dès 2021 de porter leur nombre de 8 à 9 par an dont une outremer et de doubler d’ici trois ans le nombre d’auditeurs. Je veux remercier ici la ministre des armées, le chef d’état-major des armées et le chef d’état-major de la marine, de l’appui, absolument nécessaire, qu’ils ont décidé d’apporter à ces futures sessions.
Afin de nous assurer de prendre en compte toutes les attentes, tous ces travaux sont menés en coordination étroite avec des groupes de travail rassemblant auditeurs et prescripteurs. Ainsi le 6 avril, nous aurons notre première réunion avec le GT SR. Au-delà, les conclusions de ces travaux vous seront présentées lors de la réunion élargie de la communauté de l’Institut du 18 juin 2020.
Vous trouverez joint un Flyer (en format A5 double) expliquant l’ambition et les grandes lignes de la réforme de l’Institut que vous pouvez largement diffuser vers vos membres ou auditeurs.
#Jeveuxaider : que faire ?
Nombreux ont été les auditeurs qui se sont tournés vers l’Institut et ont manifesté leur désir d’engagement et d’entraide. Je vais être ici assez simple : quel rôle peut vraiment et utilement jouer l’Institut dans le temps court et dans l’immédiat ? Nous serons complètement à l’écoute de vos propositions pour les accompagner ou les relayer. Nous relayons déjà les appels nombreux et concrets portés par le gouvernement ou les associations :
Au-delà, nous sommes convaincus que la plus forte valeur que peut et doit apporter l’Institut et la communauté se place dans le temps long, dans notre oeuvre au service de la cohésion nationale et la résilience de notre pays. En temps utile, il nous faudra étudier cette crise et le rôle que l’Institut aurait pu hier et devra demain, avoir.
Vous trouverez enfin joint une lettre vous donnant toutes ces nouvelles, expliquant notamment les grandes lignes de la réforme des sessions régionales et que nous vous proposons aussi de partager avec vos membres ou auditeurs.

Les commentaires sont fermés.