Pour ceux qui se lèvent tôt, une Semaine spéciale : « Quelle recomposition au Moyen-Orient ? »,la matinale de France-Culture y est aussi consacrée.

 

Quelle recomposition au Moyen-Orient ? Les tendances lourdes géopolitiques

29.06.2015 – 06:45     http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=5055541

 . Comment caractérisez les rapports de force sur le terrain, quatre ans après le début de la guerre civile en Syrie et un peu plus d’un an après l’instauration d’un califat par l’État islamique en Irak et au Levant ?

Quelles sont les logiques des principaux acteurs : régime syrien, oppositions dites modérées, État islamique, Al-Nosra syrien, combattants kurdes, forces de la coalition ?

. Pourquoi l’État islamique n’a-t-il pas été réduit militairement ? Même si ses hommes en armes sont étroitement imbriqués dans les agglomérations, la topographie de la région n’est pas si hostile à la coalition.

. Le processus de fragmentation « stato-national » (modification des frontières, de fait puis plus tard de droit) est-il en cours ?

Invité(s) :
> Mathieu Guidère, professeur titulaire de la chaire d’islamologie et pensée arabe à l’Université de Toulouse 2

Les forces et les faiblesses de l’État islamique en Irak et au Levant (ÉIIL – ISIL en anglais – Daesh en arabe)

 

30.06.2015 – 06:45 http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=5055545

Semaine spéciale : « Quelle recomposition au Moyen-Orient ? »

L’État islamique en Irak et au Levant a sa logique (la constitution et l’expansion du califat) qui n’est pas celle d’Al Nosra, dérivée d’Al Qaida, qui elle privilégie l’instauration de la charia.

 Cela dit, comment l’État islamique est-il parvenu à conquérir puis tenir, enfin administrer, un territoire aussi vaste ?

 Comment se finance-t-il ?

Comment résiste-t-il, plus ou moins bien, aux combattants essentiellement kurdes, appuyés par la coalition internationale ?

 Pourquoi lutte-t-il aussi contre Al-Nosra ? Quels sont les succès et les échecs militaires de la coalition ?

 Enfin, est-il assuré sur place d’une certaine longévité ?

 Invité(s) :
> Pierre Razoux, directeur de recherches à l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire (IRSEM).

Les commentaires sont fermés.