Trinôme académique

Vous avez dit trinôme… ?

Quels sont les objectifs du trinôme académique ?

Les trinômes académiques ont pour but d’intensifier, avec le soutien des anciens auditrices et auditeurs de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale (IHEDN), les liens entre les communautés enseignantes et militaires, avec pour ambition de développer l’esprit et la culture de Défense.
A cette fin, les trinômes ont pour vocation de concevoir des activités concourant au développement de la culture de défense, et notamment d’organiser ou de dispenser aux membres du système éducatif une formation à l’enseignement de défense. Le but reste de favoriser des partenariats entre les deux institutions notamment par des échanges d’informations, de réflexions et de formations.
L’enseignement de défense et l’action des trinômes académiques contribuent à la cohésion sociale, à la résilience nationale. L’enseignement de la défense prépare les jeunes à une réflexion lucide sur la défense et la sécurité de notre pays, contribuent à leur motivation et à leur réussite scolaire, à un exercice responsable de leur future activité économique et sociale, et, s’ils le souhaitent, à une participation directe à la défense.
Ainsi ce partenariat vise à obtenir des résultats dans quatre domaines :

– les connaissances, les compétences et les attendus des enseignants en matière de défense et de sécurité nationale ;
– les connaissances, les compétences et les attendus des élèves en matière de promotion des valeurs qui fondent l’esprit de défense et de sécurité nationale ;
– l’approfondissement de cet enseignement dans le cycle supérieur ;
– la reconnaissance et l’encouragement de l’engagement des jeunes, des enseignants et autres personnels de la communauté éducative.

Les textes de référence

Les Ministres des Armées, de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, de l’Agriculture et de l’Alimentation ont signé le 20 mai 2016 le Protocole inter ministériel développant les liens entre la jeunesse, la défense et la sécurité nationale. Ce texte détermine le champ d’action des trinômes académiques.
Au sein de la région sud regroupant cinq académies (Aix-Marseille, Corse, Montpellier, Nice et Toulouse), ce protocole fait l’objet d’une déclinaison zonale. Ainsi l’officier général de zone de défense et de sécurité OGZDS, les Recteurs, les Directeurs régionaux de l’alimentation de l’agriculture et de la forêt, les Présidents d’associations en région de l’IHEDN ont signé la Déclinaison pour la zone de défense et de sécurité Sud le 6 décembre 2017.

Les partenaires

Au niveau national, les parties prenantes sont :

– Le pôle Enseignement avec:

o le Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse,
o le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation,
o le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation,

– Le pôle défense avec le Ministère des Armées,

– L’Union des associations d’auditeurs de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale (Union-IHEDN).

Au niveau académique, les Trinômes réunissent :

– le Recteur,
– l’autorité militaire territoriale (le Délégué Militaire Départemental),
– et le président de l’association régionale des auditeurs de l’Institut des Hautes Études de Défense Nationale (REGION-IHEDN) : dans l’Académie de Nice il y en a 2, l’AR 20 pour le Var et l’AR 29 pour les Alpes Maritimes.

Les actions récentes du trinôme de l’AR20

Des actions en direction du corps enseignant :

– La journée trinôme du Var, le 4 octobre 2018, dont le thème « 1918-2018 : cent ans d’assistance aux blessés en opération » s’est tenu au 54ème RA de Hyères et sur l’emprise Marine Nationale de Port Pothuau où le Porte Hélicoptères Amphibie
(PHA, ex-BPC Bâtiment de projection et de commandement) Tonnerre était au mouillage;

– Un colloque inter-académique dont le thème « Tous acteurs de la défense du territoire » s’est déroulé le 6 février 2018 à l’Ecole d’ingénieurs Sea Tech de la Garde ;

– La journée trinôme du 1er décembre 2017 portait sur le thème « L’éducation à la Défense : des valeurs aux missions », au sein de la Base navale de Toulon ce qui a permis sa visite par le public concerné.

Des actions en faveur des élèves du second degré :

– Le dispositif « Cadets de la Défense »: 180 élèves concernés dans le Var issus de 44 collèges et répartis dans 6 centres de cadets ;

– Le soutien aux Classes de Défense et de Sécurité Globale (CDSG) : 11 classes dans le Var sensibilisées aux questions de Défense ;

– Partenariats scellés entre des bâtiments de la marine et des établissements scolaires, à l’instar de celui noué par le lycée Bonaparte de Toulon avec le Porte-Hélicoptères Amphibie « Dixmude » ;

– Des actions en faveur du Devoir de Mémoire.

Des actions à l’adresse de l’enseignement supérieur :

– Le croisement des formations entre l’Éducation nationale et la Défense dans les bac professionnels (70 lycées professionnels concernés), mention complémentaire, BTS mais également la création d’un BTS « mécatronique navale » en cours ;

– Un cursus enseignement de Défense et de Sécurité nationale inscrit dans le diplôme des élèves ingénieurs de Sea Tech ;

– Des cycles de conférences dispensés au sein de l’Université de Toulon, dans les cursus de licences.

Des actions au bénéfice des autres publics :

– Un travail est mené à bien avec les classes relais et la mission de lutte contre le décrochage scolaire grâce à un appui des unités militaires en mettant à profit les valeurs de la pratique et de la compétition sportive ;

– La Journée Nationale du Réserviste le 9 novembre 2017, ponctuée de conférences.

L’action décisive du Trinôme place le Var parmi les départements les plus dynamiques de France en matière d’enseignement de l’Esprit de Défense. Notre département peut à bon droit exciper du statut de département modèle, cité en exemple par les députés en charge de la réflexion préparatoire à la mise en œuvre du Service National Universel.
En témoigne l’annonce de la création d’un 7e Centre des Cadets de la Défense, au sein du Groupement de la Gendarmerie Maritime en Méditerranée, à la prochaine rentrée scolaire, qui fait du Var un département modèle et pilote.
Le Trinôme pourrait même décupler son action en renforçant son action dans l’enseignement supérieur et en lançant des initiatives dans l’enseignement élémentaire.

Les commentaires sont fermés.